Site icon Le Blog – Abby

Auto-entrepreneur et reconversion professionnelle

Chaque année, de plus en plus de salariés sautent le pas de la reconversion professionnelle. Pour vivre de leur passion, organiser son temps plus librement ou augmenter leurs salaires, les raisons d’un tel engouement sont nombreuses. La reconversion professionnelle peut, et passe souvent par l’envie de se lancer à son compte, ouvrir son auto-entreprise. Mais changer de vie peut faire peur et lancer son activité encore plus. Dans cet article, nous verrons quelles aides sont disponibles ? Pourquoi devenir auto-entrepreneur est un statut idéal ? On vous explique tout !

La reconversion professionnelle fait de plus en plus d’adeptes

Changer de vie et de métier est une perspective qui plait aux travailleurs français ! D’après un sondage publié en Juin 2020 par BVA, près de 48% français disent vouloir changer de vie.

Alors pourquoi cette idée plaît tant ? Tout simplement, car le monde du travail a évolué. L’époque où les salariés faisaient toute leur carrière professionnelle dans la même entreprise est bel et bien révolue !

Aujourd’hui, la force des travailleurs se trouve dans la mobilité, pourquoi ?

C’est finalement décidé de reprendre sa vie en main pour en devenir l’acteur principal !

Reconversion professionnelle : pourquoi devenir auto-entrepreneur

Ouvrir son auto-entreprise c’est facile

Le statut d’auto-entrepreneur est relativement simple. En effet, vous pouvez ouvrir votre auto-entreprise plutôt facilement et rapidement. Une fois votre dossier déposé, avec toutes les pièces justificatives nécessaires, aux autorités compétentes, il vous suffira de patienter 1 à 4 semaines pour vous voir attribuer un numéro de SIRET et commencer à exercer votre activité.

Bien sûr, en auto-entreprise pas besoin de capital de départ, de rédaction de statut ou encore d’expert-comptable. Tout est simplifié au maximum pour vous permettre de vous lancer simplement !

Vous devez tout de même déclarer votre chiffre d’affaires (chaque mois ou chaque trimestre en fonction de votre choix) pour payer vos cotisations sociales. Mais bonne nouvelle si vous ne faites pas de chiffre d’affaires, vous ne payerez rien !

De plus, le statut d’auto-entrepreneur est compatible à celui de salarié. Ce qui peut représenter une bonne transition sans pour autant à avoir à changer de vie du jour au lendemain 😉

Vous pouvez alors libre de :

Attention ! Dans certaines professions l’accord de votre employeur est obligatoire. Cependant, il est toujours plus sûr, même sans obligation, de prévenir votre direction.

En plus des aides sont mises à disposition pour ouvrir son auto-entreprise !

Pour faciliter toujours plus la création d’une auto-entreprise, et donner la possibilité à tout le monde de se lancer, l’État a mis plusieurs aides à votre disposition.

Pour avoir plus de détails, rendez-vous sur notre article pour tout savoir sur les aides disponibles pour les auto-entrepreneurs.

Quelles aides sont disponibles pour sa reconversion professionnelle en auto-entrepreneur ?

Le bilan de compétences

Avant de se lancer pourquoi ne pas faire un point et analyser vos compétences ?

Le bilan de compétences permet de mesurer vos motivations et savoir-faire afin de comprendre quels métiers peuvent vous correspondre.

Généralement, le bilan de compétences se déroule sur plusieurs semaines et coûte entre 1000 et 3000 €. Mais pas de panique ! Il peut être pris en charge par votre CPF (Compte Personnel de Formation).

Il est possible de le réaliser sur vos heures de travail, mais vous devrez tout de même avoir l’accord de votre employeur. Cependant, il doit être obligatoirement réalisé dans un organisme extérieur à votre entreprise.

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Chaque reconversion professionnelle est différente et il est possible que vous ayez besoin de suivre une ou plusieurs formations pour vous lancer.

Mais heureusement, il existe le Compte Personnel de Formation qui contient peut-être assez de crédits pour réaliser votre formation gratuitement.

Le CPF, c’est un dispositif mis en place en 2015 pour remplacer le droit individuel à la formation (DIF). Il s’agit tout simplement de permettre à tous les actifs de cumuler des droits à la formation durant leur carrière professionnelle.

Même si vous changez d’entreprises ou de métier, vos crédits (en euros) restent acquis ce qui vous permet de les utiliser quand vous voulez, notamment pour une reconversion professionnelle 😉

Pour connaître votre solde et vos droits concernant le CPF, connectez-vous sur la plateforme dédiée.

Le Conseil en évolution professionnelle (CEP)

Le CEP est un dispositif gratuit et ouvert à tous les salariés. Il permet, pendant 2 à 3h, d’être soutenu et conseillé par un organisme public pour trouver des pistes dans votre nouveau projet.

Attention ! Le CEP doit obligatoirement se faire en dehors de vos heures de travail. Ce qui veut dire que vous n’avez pas besoin de l’accord de votre employeur !

Pour en savoir plus, contactez l’organisme CEP dont vous dépendez.

Se rendre compte des potentielles difficultés

Même si le devenir auto-entrepreneur est relativement simple et qu’il existe beaucoup d’aides pour vous aider dans votre démarche, vous aurez toutefois quelques obligations :

Mais ne vous inquiétez pas, Abby est là pour vous aider dans toutes vos démarches administratives. Créer son auto-entreprise devient un. jeux d’enfant avec Abby !

Création activité offerte Abby
Quitter la version mobile