Divers

Les avantages de devenir auto-entrepreneur dans les DOM-TOM


Léa

· 4 minutes de lecture
Les avantages de devenir auto-entrepreneur dans les DOM-TOM

Toi aussi, tu souhaites devenir auto-entrepreneur dans les DOM-TOM ? Parfait, tu es au bon endroit. Dans cette rubrique, découvre tous les avantages d'être indépendant dans les DOM-TOM : subvention, allègement des cotisations sociales et fiscales… Après avoir lu cet article, tu oseras enfin vivre ton nouveau départ ! 🚀

Les territoires d’Outre mer : petit rappel 💡

DOM-TOM ou DROM COM ? 🤔

Depuis 2003, l’acronyme DOM-TOM qui signifie Département d’Outre-mer et Territoires d’Outre-mer, a élargi sa définition pour laisser place aux DROM-COM : les Départements Régions d’Outre Mer et Collectivités d’Outre-mer. Mais actuellement, les deux formulations s’utilisent, sans doute par abus de langage et par habitude.

Les territoires concernés

Les DOM-TOM comptent au total 13 territoires :

  • La Guadeloupe
  • La Martinique
  • La Guyane
  • La Réunion
  • Saint-Pierre et Miquelon
  • Mayotte
  • Saint-Barthélemy
  • Saint-Martin
  • Wallis et Futuna
  • La Polynésie Française
  • La Nouvelle Calédonie
  • Les Terres Australes et antarctiques françaises
  • Clipperton

Parmi eux, 7 collectivités et départements sont éligibles à la création d’entreprise et donc plus précisément concernés par le statut d’auto-entrepreneur. Les voici :

  • La Guyane
  • La Guadeloupe
  • La Martinique
  • La Réunion
  • Mayotte
  • Saint-Martin
  • Saint-Barthélémy

Il n’est donc pas possible de créer d’auto-entreprise à Wallis et Futuna, Saint Barthélemy, Saint-Martin et en Nouvelle Calédonie, sans passer par une domiciliation.

Des avantages sociaux 🤝

Les charges sociales 💸

En ce qui concerne les charges sociales, ces dernières sont plus avantageuses qu’en métropole pour la simple et bonne et raison que les taux sont bien plus bas.

Cela dit, en fonction de la catégorie d’activité de l’auto-entreprise ainsi que de l’année d’ancienneté, les taux varient :

  • de 2 à 7,4%  la première année
  • de 3 à 11% la deuxième année
  • de 4 à 14,7% après 2 ans

Effectivement, ces taux restent nettement plus bas même avec l’allègement des cotisations sociales prévues ce début octobre.

💡
Bon à savoir :
Il est possible de bénéficier d’un allégement de cotisations sociales les 2 premières années d’activité. De plus, si ton chiffre d’affaires est égal à 0, alors tu n’auras pas de cotisations sociales à payer.

La protection sociale

Bien entendu, le paiement de ces cotisations sociales te garantit une certaine protection sociale, notamment pour :

  • Les congés maternité et paternité
  • L’invalidité et décès
  • La retraite classique
  • La retraite complémentaire
  • Les allocations familiales
  • La Contribution Sociale Généralisée (CSG) et la Contribution au remboursement de la Dette Sociale (CRDS)

Le cadre de vie 🏝

Paysages idylliques, palmiers, plage, baignades, beau temps… Eh oui, le cadre de vie fait également partie des points forts des DOM-TOM. D’ailleurs, c’est peut-être ce qui t’a poussé à partir ou bien te pousse à y aller si ce n’est pas encore le cas, n’est-ce pas ? On te comprend tout à fait ! Travailler tout en ayant l’impression d’être en vacances, quoi de mieux ? 😎

Des avantages fiscaux 🗂

La CFE

Chaque année en décembre, tous les auto-entrepreneurs doivent payer la taxe de la CFE dont le montant diffère en fonction de la domiciliation de l’auto-entreprise. Sache qu’il est tout à fait possible d’être exonéré de cette taxe, car les DOM-TOM sont considérés comme étant une zone franche.

L’imposition

Tout comme en métropole, pour ta déclaration d’impôt, tu as le choix entre l’imposition classique ou le versement libératoire.

Si tu choisis le type d’imposition classique, alors tu peux avoir le droit à une réduction d’impôt, qui s’élève jusqu’à :

  • 30% en Réunion, Martinique et Guadeloupe pour un montant inférieur à 2450€
  • 40% en Guyane pour un montant inférieur à 4050€

La TVA

Que ce soit dans les DOM-TOM ou en métropole, en auto-entreprise, tu peux bénéficier de la franchise en base de TVA. Ce qui signifie que tu n’as pas de TVA à régler. Par contre, cela signifie aussi que tu ne peux pas avoir de récupération sur tes achats.

Ce dispositif implique tout de même de respecter certaines conditions, telles que des plafonds de chiffre d’affaires à ne pas dépasser :

  • 100 000€ pour les activités commerciales
  • 50 000€ pour les activités artisanales et libérales

Attention, en cas de dépassement de seuils, le taux de TVA s’élève à 8,5%.

Conclusion

Finalement, devenir auto-entrepreneur dans les DOM-TOM, peut t’apporter de nombreux avantages : charges sociales et fiscales moins conséquentes, subvention, joli cadre de vie… De quoi donner envie de sauter le pas ! Alors qu’attends-tu ? Ne réfléchis plus et fonce !

Et n’oublie pas, quelle que soit ta position géographique : Abby est toujours là pour t’aider dans la gestion et le développement de ton auto-entreprise ❤️

FAQ - Les avantages de devenir auto-entrepreneur dans les DOM-TOM

Comment devenir auto-entrepreneur dans les DOM-TOM ?

Être auto-entrepreneur dans les DOM-TOM, exige les mêmes modalités qu’en métropole.

Les cotisations d’un auto-entrepreneur sont-elles identiques en métropole et dans les DOM-TOM ?

Les taux de cotisation sociale sont bien plus faibles.

Quelles sont les aides disponibles pour devenir auto-entrepreneur dans les DOM-TOM ?

Le PIJ (Projet Initiative Jeune), est une subvention dont le montant peut s’élever jusqu’à 7320€ est une aide visant à encourager la création d’entreprise en Outre-mer. Elle s’adresse aux auto-entrepreneurs de 18 ans à 35 ans.

Vous aimerez aussi