Site icon Le Blog – Abby

Comment fixer ses tarifs quand on est Freelance ?

En tant que Freelance, ce sont vos tarifs, la rentabilité de votre auto-entreprise et aussi votre qualité de vie qui vont définir votre chiffre d’affaires. Vous avez du mal à les calculer ? Pas de panique, vous n’êtes pas seul dans cette situation. En effet, la fixation des tarifs d’une micro-entreprise est LA source de questionnement de tout Freelance. Dans cet article, nous vous expliquons quels sont les éléments à prendre en compte et comment établir le prix d’un service ou encore d’un produit.

Fixer ses tarifs en tant que Freelance

Le positionnement de l’entreprise sur le marché

Le positionnement est une caractéristique à impérativement prendre en compte lors de la création de votre auto-entreprise. Que ce soit au cours d’une étude de marché ou d’une veille concurrentielle, celui-ci va vous permettre de vous démarquer de vos concurrents, de fixer vos tarifs, mais également votre image de marque.

Grâce à certains éléments, fixer les tarifs de votre activité Freelance sera plus facile. En effet, vos prix vont dépendre de la qualité de votre service client (pendant et après vente), de votre expertise, de votre expérience, de vos cibles (positionnement haut de gamme, entrée de gamme, discount…) ou encore de votre image de marque !

Les tarifs des concurrents existants du Freelance

Réaliser une veille concurrentielle, c’est l’étape indispensable lors de la création d’une auto-entreprise. Pourquoi ? Tout simplement parce que vos concurrents sont déjà présents sur le marché, et proposent certains tarifs plus ou moins attractifs. N’hésitez pas à lister vos concurrents directs, pour voir quels sont les prix qu’ils proposent. Cela vous donnera un ordre d’idée des tarifs que vous allez devoir proposer à vos clients.

Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez également jeter un coup d’œil à vos concurrents indirects, qui se positionnent sur le même marché, mais d’une façon différente ou avec des services proches de ceux que vous souhaitez proposer.

L’étude des concurrents va vous permettre de vous positionner et de choisir entre ces trois types de stratégies distinctes :

Les charges à couvrir pour une activité en Freelance

Vos tarifs vont vous permettre de réaliser un chiffre d’affaires. Il est important de bien les définir puisque le chiffre d’affaires qu’ils vont vous permettre de réaliser devra couvrir l’ensemble de vos charges (directes ou indirectes). Nous vous conseillons, dans un premier temps, de lister l’ensemble de vos charges professionnelles pour vous rendre compte de ce qu’elles représentent.

Voici une liste exhaustive des charges directes et indirectes que vous devez couvrir :

Les congés et les périodes creuses

Tout au long de l’année, vous allez réaliser, chaque mois, un certain chiffre d’affaires plus ou moins élevé. Néanmoins, il est impératif de prendre en compte le fait que vous allez vivre des moments d’inactivité professionnelle, période pendant laquelle votre chiffre d’affaires va considérablement diminuer.

Ces périodes d’inactivités peuvent être causées par différents événements tels que :

Pour pallier ces événements, nous vous conseillons de les prendre en considération dans le calcul de vos tarifs. En règle générale, les Freelance appliquent une majoration allant de 10 à 15% sur leurs tarifs.

La rémunération souhaitée

La rémunération, c’est le salaire que vous souhaitez vous verser à la fin du mois. En tant que Freelance, c’est à vous d’en définir le montant. Cependant, celui-ci doit impérativement et obligatoirement vous permettre de couvrir vos dépenses telles que :

Vous l’aurez donc compris, c’est à vous de choisir de vous payer plus, ou moins selon votre situation ou bien si vous souhaitez tout simplement vous constituer plus de trésorerie. En effet, plus votre entreprise développera son chiffre d’affaires, plus vous pourrez vous constituer une rémunération élevée.

Comment établir les tarifs produits d’un Freelance ?

Le coût de revient unitaire

Cette méthode vous concerne si vous êtes considéré comme artisan ou commerçant ou encore si vous êtes considéré comme revendeur.

Voici les étapes pour établir vos tarifs :

Comment établir les tarifs services d’un Freelance ?

Il existe aujourd’hui, deux méthodes distinctes pour calculer le prix d’une prestation de services : le taux horaire d’une entreprise, et son tarif journalier.

Le taux horaire

Cette méthode est généralement utilisée dans le cadre de missions courtes, en se basant sur une heure de travail réalisée.

Pour calculer votre taux horaire, partez du salaire net mensuel que vous aimeriez percevoir ou que vous percevez déjà. Ajoutez-y le montant nécessaire pour couvrir vos charges professionnelles. Divisez ensuite ce montant par le nombre d’heures mensuelles travaillées, et vous obtenez votre taux horaire.

Voici les étapes à suivre pour fixer un prix avec un taux horaire :

Le taux journalier

Cette méthode est habituellement utilisée dans le cadre de missions longues, pour une journée de travail réalisée.

Voici les étapes à suivre pour fixer un prix avec un taux horaire :

💡
À savoir : Une fois que vous avez calculé votre tarif journalier, il existe plusieurs outils pour calculer la simulation de votre rémunération nette en fonction du statut choisi : BPI France (auto-entrepreneur) ou Prium Portage (portage salarial).
Quitter la version mobile