Finance

Micro-crédit et micro-entreprise


Léa

· 4 minutes de lecture
Micro-crédit et micro-entreprise

C’est bien connu, l’un des principaux avantages de la micro-entreprise est sa simplification ! Que ce soit en termes de création, de gestion, ou encore d’administration, tout peut s’effectuer simplement et rapidement ! (du moins avec Abby 😉)

On reconnaît que dit comme ça, ça semble un peu trop beau pour être vrai… Alors, si à ce moment précis la grande qui question qui traverse votre esprit n’est autre que :  » En termes de coûts de financement, qu’est-ce que ça donne ? », nous comprenons tout à fait. Mais on vous assure, il n’y a pas d’anguille sous roche !

À ce sujet, nombreuses sont les aides disponibles. D’ailleurs, dans cet article, on se focus tout particulièrement sur l’une d’elles : le micro-crédit. Qu’est-ce que le micro-crédit ? En quoi ça consiste ? Qui peut en bénéficier ? Quelles sont les conditions ? N’en loupez pas une miette, dans cet article, nous répondons à toutes vos questions !

Qu’est-ce que le micro-crédit ?

En quelques mots, le micro-crédit professionnel est une alternative financière à la fois économique et sociale. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il permet aux créateurs ou repreneurs de micro-entreprise, ayant de faibles ressources de concrétiser leur projet grâce à l’obtention d’un prêt, initialement refusé dans les banques traditionnelles.

Qui peut bénéficier du micro-crédit ?

Artisanale, commerciale, ou encore libérale, tous les secteurs d’activité ont la possibilité de bénéficier du micro-crédit si elles souhaitent :

  • Créer une micro-entreprise
  • Reprendre une micro-entreprise

Quelles sont les conditions pour obtenir un micro-crédit ?

Pour bénéficier du micro-crédit, il suffit de respecter ces quelques conditions :

  • Votre micro-entrepris doit être en cours de création ou bien avoir moins de 5 années d’existence,
  • Vous n’avez pas eu d’obtention de crédit bancaire,
  • Le montant de financement n’excède pas 10 000€,
  • Une personne se porte garante à hauteur de 50‰ du micro-crédit accordé,

Plus concrètement, le financement issu du micro-crédit peut être utilisé pour financer l’achat de différents matériaux utiles à votre activité (stock, véhicules etc.)

À qui s’adresser ?

Si vous souhaitez effectuer une demande de micro-crédit, différents organismes sont mis à votre disposition :

L’ADIE

Il s’agit du principal organisme de micro-crédit professionnel oeuvrant à l’échelle national. Depuis 1988 elle finance et accompagne des entreprises créées ou développées par :

  • Des chômeurs,
  • Des allocataires de minima sociaux

L’associa pour le droit à l’initiative économique propose ce type de micro-crédits :

  • Il s’élève maximum à 10 000€
  • Il peut être remboursé sous 48 mois (4 ans)
  • Son taux d’intérêt est variable :

→ 6.69 ‰ pour les micro-crédits s’élevant entre 6001 € et 10 000€

→ 7,53‰ pour les micro-crédits s’élevant entre 500 € et 6000 €

💡
À noter : L'ADIE peut être cumulée avec le prêt d’honneur ou d’autres aides de l’Etat en fonction des régions.

Les réseaux bancaires agréés

Il existe également, ce qu’on appelle « les réseaux bancaires agréés ». Qu’est-ce que cela signifie ? Eh bien, il s’agit tout simplement d’établissements bancaires agréés par le fond de cohésion sociale créé par l’État en 2005 et dont la gestion est confiée à la caisse des dépôts et consignations.

💡
À noter : de nombreux organismes existent dans les régions pour financer des projets locaux.

Internet et le micro-crédit solidaire

Depuis 2010, tout particulier peut faire un don par internet en faveur d’un projet de micro-crédit. Des plateformes en lignes proposent des services de financement de micro-prêts solidaires.

Les CCI et les CMA

Sachez que vous pouvez aussi vous adresser aux chambres de commerce et chambres des métiers. Elles pourront vous informer rapidement sur les organismes habilités à octroyer le micro-crédit professionnel proche de chez vous.

En termes de remboursement, comment ça se passe ?

Dans la mesure où le micro-crédit ne peut dépasser 10 000€, il s’agit d’un prêt rémunéré par intérêt, souvent d’environ 5%.

Par exemple, l’ADIE (l’association pour le droit de l’innovation économique) qui est l’un des principaux organismes accordant des micro-crédits professionnels en France, propose des taux d’intérêts s’élevant à 7,53%.

En règle générale, concernant la durée du remboursement, vous pouvez compter entre 36 mois et 48 mois, sauf si l’organisme prêteur accorde un différé de remboursement.

Existe-t-il des cumuls possibles ?

L’ADIE peut intervenir en complément sous la forme d’un prêt d’honneur à taux 0% à hauteur de 3000 € maximum.

Le prêt ADIE est cumulable avec toute prime, subvention ou prêt d’honneur attribué pour la création d’entreprise, mais n’est en aucun cas cumulable avec un prêt bancaire classique.

En fonction de la situation du porteur de projet, le micro-crédit peut être complété par d’autres dispositifs (AGEPIH, NACRE)

Quelles sont les démarches à suivre ?

Maintenant que vous savez vers quels organismes vous diriger ainsi que les différentes modalités, vous n’avez plus qu’à préparer les documents nécessaires. Il vous faudra vous munir de ces quelques pièces :

  • Une pièce d’identité valide ou en cours de validité
  • Un justificatif de revenus
  • Vos 3 derniers relevés de compte bancaires personnels si vous êtes déjà en activité
  • Votre permis de conduire (pour l’achat/réparation du véhicule)

Si l’aspect financier était un frein pour lancer votre micro-entreprise, vous savez désormais qu’il existe différentes alternatives pour vous aider et le micro-crédit en fait partie. Alors n’hésitez plus, foncez ! 🚀

On espère que notre article vous a plu ! En attendant, si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à les poser sur notre groupe “Le forum des auto-entrepreneurs” !

Vous aimerez aussi