La retraite des indépendants, comment ça se passe ?

Lea

Lea

6 avril 2023

Quand on parle de retraite, ça peut faire peur. Et on te comprend ! Entre les annuités, l’âge légal et les montants des pensions, c’est un peu flou… On t’a fait un petit résumé de la retraite, mais tu trouveras aussi dans cet article un retour sur la nouvelle réforme et comment celle-ci peut t’impacter en tant qu’indépendant.

Comment cotiser ? Combien de trimestres ai-je besoin pour m’arrêter de travailler ? La nouvelle réforme prévoit-elle des changements pour les indépendants ? On te répond tout de suite, c’est parti 👇

La retraite des micro-entrepreneurs : le récap’

Un micro-entrepreneur cotise-t-il pour la retraite ?

En tant que micro-entrepreneur, tu payes des cotisations sociales à l’Urssaf. Avec ces cotisations, tu cotises donc pour deux régimes de retraite obligatoires :

  • La retraite de base
  • La retraite complémentaire

Selon ton activité, tu seras donc affilié à l’une des 2 caisses de retraite suivante :

  • Si tu es artisan, commerçant ou que tu exerces une profession libérale non réglementée : tu seras affilié à la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI)
  • Si tu es exerce une profession libérale réglementée : tu seras affilié à la Caisse Interprofessionnelle des Professions Libérales (CIPAV)

Comment fonctionne la retraite de base ?

La retraite de base est calculée en fonction de tes 25 meilleures années de travail (tous statuts confondus). Le principe est le même que pour les salariés, tu devras valider un nombre de trimestres précis avant de pouvoir partir à la retraite.

Attention, il n’est pas possible de valider plus de 4 trimestres par an, même si tu cumules micro-entreprise et salariat.

La validation des trimestres :

La validation des trimestres dépend de ton chiffre d’affaires.

Pour mieux comprendre le nombre de trimestres que tu pourras valider, voici un récap’ des chiffres d’affaires à atteindre :

☝️
Pour rappel : le calcul s’effectue après l’abattement forfaitaire
montant ca trimestres retraite

Comment calculer sa retraite ?

Le calcul de la retraite s’effectue avec une formule. Il faudra alors que tu prennes ton revenu annuel moyen et que tu le multiplies par le taux auquel tu es soumis (on en reparle juste après 😉). Tu devras ensuite multiplier ce résultat par le nombre de trimestres que tu as validés divisée par la durée de référence.

Pour que ça soit plus clair, voilà la formule :

formule calcul retraite indépendants

Afin que tu prennes en compte les bons chiffres dans ce calcul, voilà comment chacun d’entre eux se calcule :

  • Le revenu annuel moyen : c’est simplement la moyenne de tes revenus sur les 25 meilleures années de travail (tout régime confondu : indépendant ou salarié).
  • Le taux : ce taux peut être à taux plein ou minoré

Le taux plein : c’est le taux complet. Tu toucheras alors 50 % de ton chiffre d’affaires si tu valides tous tes trimestres.

☝️
Le taux plein s’applique lorsque tu as validé tous les trimestres ou, à 67 ans.

Le taux minoré : il s’agit d’un taux plus faible, dans le cas où tu n’aurais pas validé tous les trimestres nécessaires. Tu subiras ce qu’on appelle une “décote”.

plafond annuel sécurité sociale
  • Le nombre de trimestres validés : Les trimestres seront validés en fonction de tes revenus (salaires et/ou CA) perçus durant toute ta carrière :

1- Pour un salarié, pour valider un trimestre, il faut avoir perçu 1537,5 € de revenus.

2- En micro entreprise, il s’agit de ton chiffre d’affaires moins le pourcentage d’abattement lié à ton activité.

🧑‍🏫
Exemple avec un chiffre d’affaires de 18 000€ pour une activité d’achat-revente de marchandises (71 % d’abattement).

– 71 % de 18 000€ = 12 780€ – 18 000€ – 12 780€ = 5 220€ 🎉 c’est ce chiffre qui sera pris en compte lors du calcul.

  • La durée de référence : c’est la durée minimale que tu dois avoir travaillé pour valider tes trimestres. Cette durée dépend de ta date de naissance.
durée de référence retraite

Réforme des retraites, quel est l’impact pour les micro-entrepreneurs ?

Les points clés de la réforme

Cela n’aura échappé à personne, la réforme des retraites fait parler d’elle et fait couler beaucoup d’encre dans les médias. Tu n’as pas suivi le détail de cette réforme ? Tu as besoin d’un résumé ? Voilà les grandes mesures que le gouvernement souhaite mettre en place avant le 1er septembre 2023 :

  • L’allongement de l’âge légal : Pour toutes les personnes nées à partir de 1969, l’âge légal de la retraite sera repoussé de 3 mois chaque année à partir de septembre 2023 jusqu’à atteindre 64 ans en 2030. La durée de cotisation requise pour t’assurer une retraite à taux plein passera de 42 ans (168 trimestres) à 43 ans (172 trimestres) d’ici à 2027.
  • Un revenu minimal pour les retraités : Pour lutter contre les pensions les plus faibles, le Président souhaite mettre en place un revenu minimal de 1 200 euros pour tous les retraités.
  • Trimestre maternités : Pour les mères de famille ayant arrêté de travailler pour élever leurs enfants, une surcote de pension allant jusqu’à 5 % sera accordée aux femmes qui dépasseront les 43 annuités requises pour une pension à taux plein, un an avant l’âge légal de départ.
  • Les carrières pénibles : Le but du gouvernement est de mieux valoriser les métiers pénibles. Pour ça, un fonds d’investissement dans la prévention de l’usure professionnelle sera mis en place pour financer un congé de reconversion professionnelle. Les critères pris en compte seront : le travail de nuit, le port de charges lourdes, les postures pénibles et les vibrations mécaniques par exemple.
  • Les longues carrières : Pour toutes les personnes ayant commencé leur vie active entre 20 et 21 ans, l’âge légal sera avancé d’un an, à 63 ans. Ceux qui ont débuté avant 20 ans pourront partir deux ans plus tôt, à 62 ans. Pour ceux qui ont commencé avant 18 ans, ça sera 4 ans soit 60 ans. Et enfin, pour toutes les personnes ayant commencé à travailler avant 16 ans, il sera possible de partir à la retraite à 58 ans. Mais cela reste le point le plus flou et le plus discuté de la réforme.
  • Les régimes spéciaux : Le gouvernement souhaite supprimer les régimes spéciaux de la RATP, des Industries électriques et gazières, des clercs de notaires et des membres du Cese. Mais ces régimes bénéficieront de la clause “du grand-père” et ne s’appliqueront qu’aux nouveaux arrivants.

Comment les indépendants seront touchés par cette réforme des retraites ?

En réalité, cette réforme ne donne que très peu d’informations concernant les changements que pourront subir les indépendants. Mais on peut imaginer que les indépendants seront concernés par :

L’âge de départ la retraite : 64 ans pour tout le monde.

Le gouvernement souhaite reculer l’âge légal de la retraite de deux ans et les indépendants et micro-entrepreneurs n’échapperont pas à la règle, qu’ils soient affiliés au régime général ou à la Cipav. Mais l’âge légal du taux plein reste fixé à 67 ans. Pour les salariés comme pour les micro-entrepreneurs.

L’accès à la pension minimale

En tant qu’indépendant, l’accès à la pension minimale de 1200 euros annoncé par Olivier Véran serait apriori possible. Mais dans la réalité, une question se pose autour de la prise en compte des trimestres et montants par le régime général. Affaire à suivre…

Les carrières pénibles

Les activités réalisées lors de ton activité indépendante ne peuvent pas être reconnues comme pénibles. Même si ton métier t’oblige à être dans des situations physiques compliquées.

La réforme n’a pas prononcé, pour le moment, de changement sur ce point.

La situation des indépendants reste incertaine et les projets annoncés actuellement risquent d’évoluer avec la mise en place (ou non) de cette réforme. Pour ne rien louper de l’actualité de la micro-entreprise, n’hésite pas à t’abonner à notre newsletter.

Une solution pour anticiper votre retraite

Tout le monde vous le dira, il vaut mieux préparer sa retraite pour ne pas avoir de mauvaises surprises le Jour-J. Pour anticiper tout, on te propose une solution simple ! Cette solution, c’est Caravel !

Caravel, c’est une complémentaire retraite qui te permet d’investir et d’épargner facilement pour ta retraite.

Tu ne le sais peut-être pas, mais les Français perdent en moyenne 60 % de leurs revenus au moment du départ à la retraite. C’est énorme non ? C’est pour ça que Caravel propose de préparer cette période en épargnant dès maintenant pour créer un complément de revenu pour tes vieux jours. En plus, chaque euro investi est déductible des impôts et finance exclusivement la transition écologique — pour construire un monde dans lequel tu  pourras vivre à ta retraite !

En quelques minutes seulement, les conseillers t’accompagnent dans l’ouverture de ton compte et te conseillent sur un plan adapté à tes besoins pour que tu n’aies plus à te poser de questions.

Tu peux t’inscrire sur leur plateforme en moins de 10 minutes. Et leurs conseillers peuvent t’accompagner si tu as des questions.

Pour t’aider à te projeter, on a créé un simulateur avec notre partenaire. Il est gratuit, réaliste et si tu ne le souhaites pas, tu n’es pas obligé de renseigner tes coordonnées. Tu n’as donc plus d’excuses pour y jeter un coup d’œil.

simulation retrataite caravel

Tu l’auras compris, la retraite ce n’est pas un sujet facile. L’actualité est incertaine pour le moment et les indépendants ne sont pas explicitement cités dans les projets de lois. Alors n’hésite pas à venir faire un tour sur notre blog ou celui de Caravel pour te tenir au courant des dernières nouveautés en matière de retraite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres articles
pourraient vous interesser.
Florian

Florian

26 mars 2024

Florian

Florian

26 mars 2024