Réaliser un prévisionnel pour votre micro-entreprise

Lea

Lea

14 décembre 2021

Un prévisionnel, ou budget prévisionnel est un document pratiquement incontournable pour préparer la création ou la reprise de votre micro-entreprise. Il s’intègre plus globalement dans le business plan de votre projet et il contient plusieurs tableaux et éléments pour présenter la vision financière de votre future activité.

Un prévisionnel, qu’est-ce que c’est ?

Un prévisionnel pour une micro-entreprise sert à avoir une feuille de route, une vision financière pour aider les entrepreneurs à anticiper leur budget sur la période donnée. Cet outil est également indispensable si vous souhaitez réaliser un emprunt pour votre activité. Les banques s’appuient sur ce document pour estimer les risques qu’elle prend en vous prêtant de l’argent.

Un prévisionnel ne traite que des questions financières alors que le business plan présente le projet plus globalement. Dans un prévisionnel, vous pouvez retrouver par exemple :

  • Un bilan et états financiers des mois et années à venir
  • Une estimation des investissements
  • Une évaluation des frais et dépenses incontournables
  • Une prévision des ventes et encaissements,
  • Les perspectives d’évolution et de rentabilité de votre activité

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive et peut être allongée en fonction de vos besoins et de votre activité.

Le développement des questions financières dans le prévisionnel sont majoritairement des perspectives pour l’avenir du projet (sur 3 à 5 ans en général).

Un budget prévisionnel en micro-entreprise liste l’ensemble du patrimoine de l’entreprise. Il contient donc des « actifs » et des « passifs ». Bien évidemment, pour qu’un prévisionnel soit bon, il faut qu’il y ai un équilibre entre les deux parties.

Pourquoi réaliser un prévisionnel en micro-entreprise ?

Pour y voir clair au lancement de votre micro-entreprise

Comme expliqué plus haut, un prévisionnel vous permet dans un premier temps d’avoir un outil de pilotage, une vision réaliste pour anticiper au mieux les prochaines années de votre activité. Il vous permettra de lister vos besoins et vos dépenses pour vous lancer plus sereinement.

Pour des financements

Mais il est indispensable voire même obligatoire dans le cas où vous auriez besoin d’aller chercher du financement auprès des banques et/ou investisseurs pour votre micro-entreprise.

En effet, il vous permettra d’évaluer, avec une très grande précision vos besoins. Ainsi, vous pourrez aller chercher les financements qui correspondent à votre projet (emprunt à long ou court terme, banques, fonds d’investissements, investisseurs privés…).

Il permettra également aux personnes que vous irez voir d’évaluer concrètement les risques financiers qui gravitent autour de votre projet. Et donc, de prendre plus facilement leurs décisions.

Pour organiser votre budget

Ce n’est un secret pour personne, l’argent c’est le nerf de la guerre quand on est entrepreneur. Du coup, la gestion et l’organisation de votre budget sont primordiales. Pour organiser au mieux votre budget, certains éléments doivent apparaître dans votre prévisionnel :

  • Le compte de résultat : avec cet élément, vous saurez facilement si votre activité vous permet de gagner de l’argent ou si au contraire vous en perdez. Cet indicateur vous servira pour adapter votre stratégie en cas de perte ou au contraire de bénéfice.
  • Les frais généraux : ce sont globalement, tous les frais de l’entreprise (loyer, charges courantes etc). Il est important de les prévoir de manière précise pour gagner en flexibilité dans la gestion de vos dépenses et optimiser vos futurs investissements et la rentabilité de votre projet.
  • Le plan de trésorerie : Inclure un plan de trésorerie dans votre prévisionnel financier vous permettra de tenir compte des imprévus qui peuvent venir alourdir vos besoins de financement. Généralement ce plan correspond aux fluctuations de votre trésorerie sur la première année.
  • Le chiffre d’affaires, les financements et les dépenses du personnel (si c’est votre cas) sont des éléments qui peuvent se montrer utiles dans votre prévisionnel financier également.

Pour évaluer la rentabilité de votre projet

Pour connaître précisément la rentabilité de votre activité, il ne suffit pas de s’appuyer uniquement sur vos recettes. En effet, le prévisionnel financier a une très grande importance pour établir un portrait réaliste de l’état financier de l’entreprise sur les premières années d’activité. Les investisseurs, ou même les banques s’appuient sur ce document pour orienter leur évaluation. En effet, la présentation de ces chiffres pourra faire l’objet d’une interprétation de leur part pour comprendre et évaluer si le ratio coût/résultat est en corrélation avec votre marché. Le prévisionnel et la précision des chiffres développés peuvent être gage de confiance et prouver votre sérieux. Pour les acteurs qui vous financeront, il est important que ce document soit réalisé en bonne et due forme pour prouver que vous maîtrisez votre sujet et votre domaine.

Quels éléments doit contenir un prévisionnel pour une micro-entreprise ?

Comme tout documents comptables, le prévisionnel à son lot d’éléments obligatoires. Les éléments présents dans votre prévisionnel financier tourneront surtout autour de deux éléments : les actifs et les passifs.

Les actifs

Par définition, les actifs représentent la santé et la solidité financière de l’entreprise. Globalement, ce sont tout ce que vous pourrez encaisser ou toutes les transactions positives. Ils comprennent :

  • La trésorerie : Ce sont toutes les valeurs liquides appartenant à l’entreprise. Plus simplement, ce sont tout ce que vous possédez pour payer vos charges. Cela peut-être :
    – les fonds de caisse
    – les comptes bancaires
    – valeurs immobilières de placement : actions en bourse par exemple

Pour faire un parallèle avec la vie personnelle. La trésorerie personnelle peut être vue comme le solde de votre compte bancaire courant.

Pour calculer la trésorerie, il faut prendre en compte les encaissements (tous les montants que l’on vous paye) et les décaissements (tous les montants que vous devez). Certains éléments doivent pris en compte dans le processus de calcul comme :

  • Le montant des impôts sur le revenu
  • Les décalages liés aux paiements des factures par vos clients (les délais légaux sont environ de 30 jours)
  • Les remboursements de la TVA si vous dépassez les seuils
  • Les immobilisations : Les immobilisations peuvent être prises en compte également pour réaliser un budget prévisionnel. Les immobilisations sont tous les biens (mobiliers et immobiliers) qui appartiennent à l’entreprise. La valeur de chacune de vos immobilisations décroît chaque année selon un calcul d’amortissement. Cet amortissement doit être pris en compte dans le prévisionnel jusqu’à ce que le calcul d’amortissement soit égale à 0€. À savoir que pour qu’un bien soit considéré comme une immobilisation son prix doit dépasser 500€.
  • Les créances : pour faire simple, c’est l’argent que vos clients doivent encore vous régler. Pour les intégrer dans votre budget prévisionnel, vous pouvez les anticiper en vous basant sur la rotation client multipliée par le chiffre d’affaires, puis rapportée cela sur une année de 360 jours.
  • Les stocks : ils font également partie intégrante du budget prévisionnel. Les stocks pour un auto-entrepreneur sont généralement :

– l’ensemble de vos marchandises
– les achats de matières non vendus

Pour définir la valeur de vos stocks, celle-ci doit être comparable à ce qu’il se fait sur votre secteur d’activité et à l’historique des ventes de l’entreprise (dans le cas d’une reprise) À savoir que la valeur des stocks inclut automatiquement les taxes d’achat.

Les passifs

Les passifs regroupent toutes les charges, les frais et les décaissements qui impactent le résultat net de votre entreprise. Plus simplement, ce sont toutes les dépenses récurrentes ou à prévoir pour l’entreprise. Ils comprennent :

  • Les dettes financières : ce sont très souvent le poste le plus important au sein des passifs. Ce sont :

– Les emprunts bancaires
– Les agios
– Les intérêts
– Les assurances

  • Les dettes fiscales : différentes des dettes financières et aussi appelée dettes sociales, elles incluent :

– Les rappel d’impôts
– La TVA si vous dépassez les seuils
– Les pénalités dues à un retard de déclaration ou de paiement
– La CFE

  • Les dettes fournisseurs : elles correspondent à toutes les charges et factures impayées sur l’année.

– Les restes à payer sur les contrats de sous-traitance
– Les achats de fournitures diverses
– Les loyers en retard
– Les charges de transport
– Les factures d’approvisionnement
– Les arriérés sur les factures d’eau et/ou d’électricité

  • Les découverts bancaires : cela peut être une solution temporaire pour vous permettre d’alimenter vos fonds en attendant les paiements clients ou le règlement de factures. Qui dit découvert, dit agios et frais bancaires, ce qui veut dire également que vous devez en tenir compte dans votre prévisionnel, toujours avec des estimations basées sur des données concrètes et vérifiables.

Comment réaliser mon prévisionnel pour ma micro-entreprise ?

Réaliser un prévisionnel, que l’on soit auto-entrepreneur ou non, représente une grande charge de travail en plus de la création et du lancement de votre projet. Malgré tout, comme vous avez pu le comprendre, il est primordial que les informations que les acteurs financiers vont retrouver à l’intérieur soient viables. Pour que vos estimations soient le plus juste possible, vous devrez aller voir et interroger vos futurs fournisseurs et partenaires pour obtenir des devis chiffrés sur lesquels se baser pour créer votre prévisionnel.

Des logiciels spécialisés qui peuvent vous simplifier la vie

Préparer un tel document à la main peut prendre plusieurs mois. Heureusement, il existe des logiciels spécialisés qui vous permettent de gagner du temps et de rendre la tâche moins chronophage.

Vous pouvez notamment utiliser :

  • Sage : Sage dispose de plusieurs outils selon la typologie de votre entreprise. Sage 50 s’adapte très bien aux TPE. Il vous permettra de gérer toute votre comptabilité plutôt simplement. Cependant, l’abonnement s’élève à 24€ HT/mois pour réaliser un prévisionnel.
  • Montpellier Business Plan : c’est un outil simple et gratuit qui vous permettra de réaliser un budget prévisionnel très complet pour une auto-entreprise. Nous vous le recommandons puisque c’est l’outil que nous utilisons ici, chez Abby pour nos budgets prévisionnels.

Les tableurs informatiques

Souvent déjà intégrés dans vos ordinateurs, les traditionnels tableurs informatiques peuvent être une bonne alternative aux logiciels spécialisés qui sont peut-être un peu trop onéreux pour les auto-entrepreneurs. Il en existent plusieurs, selon le type d’ordinateur que vous possédez :

  • Excel
  • LibreOffice
  • Numbers ou NeoOffice (pour les utilisateurs Mac)

Si une de ces suites n’est pas intégrées dans votre ordinateur, vous pouvez également très bien utiliser GoogleSheet en ligne et 100% gratuit.

Les experts-comptables

Même si vous êtes la personne la mieux placée pour connaître votre activité et plus précisément votre marché, vous faire accompagner d’un expert-comptable peut s’avérer judicieux voire même indispensable.

En effet, l’expert-comptable est grandement habitué à mener ce genre de travaux et saura interpréter au mieux votre vision. En lui confiant cette mission vous vous assurez que rien n’a été laissé au hasard et donc que vos tableaux financiers sont bien complets.

Au-delà même d’un besoin d’accompagnement, il est possible que lors d’une demande de prêt ou de financement, la banque vous oblige à lui fournir un prévisionnel signé d’un expert-comptable. C’est un gage de confiance ultime pour minimiser les risques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres articles
pourraient vous interesser.
Florian

Florian

26 mars 2024

Florian

Florian

26 mars 2024